L’inflation idling a peu aux Etats-Unis mais reste très elevée – 05/12/2022 at 00:10


Joe Biden’s speech at his visit to Kankakee, Illinois, on May 11, 2022 (AFP / Nicholas Kamm)

The inflation at a peu idling aux Etats-Unis en avril, ce qui laisse pérer que le pire es passé, más n’aport que un léger soulagement, tant la hausse des prix remains strong et affecte le pouvoir d’achat des Américains even the popularity of Joe Biden.

The slowdown is actually effective: in April, just one year, inflation is set at 8.3%, soit more than expected, against 8.5% in March, according to the price index at consumption ( CPI) published mercredi par le département du Travail.

Et la hausse des prix remains proche du plus haut niveau depuis 40 ans qu’elle avait enregistré le mois dernier. Les prix de l’alimentation, notamment, connaissent leur plus forte hausse sur un an depuis avril 1981 (+9.4%).

“The fire of inflation remains uncontrollable and the political decision-makers and peuvent pas faire grand-chose pour l’arrêter, à moins massively slowing down the croissance”, commented the economist Joel Naroff.

Ces chiffres ont reinforced the volatility of the New York Bourse, qui a de nouveau chuté mercredi.

La bonne nouvelle est cependant que ce lentissement est la premier depuis huit mois et pourrait marquer le début d’un lent recul de l’inflation, après a pic en mars lorsque la hausse des prix était au plus haut depuis décembre 1981.

“L’inflation a peut-être atteint un sommet, mais le lentissement jusqu’à la fin de l’année sera tout sauf rapide”, said toutefois Gregory Daco, economist at chef d’EY-Parthenon.

– “Level unacceptable” –

Cette forte inflation despite non seulement sur le pouvoir d’achat des consommateurs, mais aussi sur la popularity de Joe Biden à l’approche des elections de mi-mandat. Il tente, after the debut of the week, de convaincre les Américains de son action by him.

“If it is réconfortant to see that annual inflation is moderate in April, it is not the case that inflation is at an unacceptable level. Comme je l’ai dit hier, (…) la réduire est ma principale priorité économique”, at-il commenté dans un communiqué.

In a visit mercredi dans une exploitation agricole proche de Chicago (nord des Etats-Unis), the president declared democratize the appelle “la hausse des prix de (Vladimir) Poutine”, et devoilé une serie de mesures pour tenter de calmer un peu la flambée des prix de l’alimentation.

Graphique montrant l'évolution de l'index des prix à la consommation aux États-Unis depuis 1948 ( AFP / )

Graphique montrant l’évolution de l’index des prix à la consommation aux États-Unis depuis 1948 ( AFP / )

“Mon administration s’est efforcée de faire baisser les coûts pour les agriculteurs (…) et les prix pour les consommateurs”, at-il déclaré aux journalistes.

L’opposition républicaine, elle, ne manque pas de rappeler que les prix avaient à grimper bien avant la guerre en Ukraine.

Sur a month seulement, the slowdown in inflation is good plus I marked that sur an an, elle tombe 0.3%, contre 1.2% en mars por rapport à février. Main reason: the prix de l’essence, which avaient flambé in March due to the war in Ukraine, rose from 6.1% in April.

Quant aux prix des voitures d’occasion, which increased largely contributed to the strong inflation caused by the shortage of semi-conducteurs, ils baissent de nouveau in April (-0.4%), pour le troisième mois d’affiliate.

– “A risk persists” –

Les prix de l’essence à la pompe ont toutefois déjà repris le chemin de la hausse, atteignant de nouveaux records cette semaine, à 4.40 dollars per gallon (3.78 litres) in moyenne mercredi, a plus haut after 2000, année où l’American Automobile Association has begun to collect ces données.

Excluding energy prices and food prices, current inflation increased by a month, to 0.6% versus 0.3% in March. More than idling for a year, at 6.2% against 6.5%.

“Il ya trop d’incertitudes” pour estimar que le pic a été atteint, “compte tenu de la guerre en cours en Ukraine et des effets d’entraînement que les confinements en China pourraient encore avoir sur les chaînes d’approvisionnement”, to souligné Diane Swonk, economist for Grant Thronton.

A station service in Washington on March 31, 2022 (AFP / Stefani Reynolds)

A station service in Washington on March 31, 2022 (AFP / Stefani Reynolds)

Egalement en première ligne pour faire slow down cette hausse des prix, the Banque centrale américaine, the Fed, to begin to relieve their directeurs taux pour curb the consommation et l’investissement.

Plusieurs de ses responsable se sont dits mardi favorable to une hausse rapide des taux dans les mois à comer. Quitte à ce la cela pèse un peu, de façon temporaire, sur le marché de l’emploi et fasse remonter le taux de chômage.

The CPI inflation is one of the other measures used by State-Unis, and the cell on the list that indexes the notamment withdrawals. The PCE index, the other barometer and privilege for the Fed, will be published on May 27.

.

Leave a Comment