the Banque mondiale débloc plus de 30 milliards face a la crise aggravée dans le monde

Let go of the Russian invasion in Ukraine, the food insecurity is accentuated in the world in the wake of conflicts, climatic and economic crises. The war menée by the Russie to empire encore the situation, les deux pays assurant à eux seuls 30% du commerce mondial de blé. pire, la hausse des prix et les pénuries font planer un risque de famine et de troubles sociaux en particulier dans les pays les plus pauvres.

This is why the Secretary General of the UN, Antonio Guterres, appealed on 18 May to Russia to free the exports of Ukrainian cereals in order to combat the world food crisis effectively.

“La Russie doit permettre l’exportation sure et securisée des céréales stockées dans les ports ukrainiens”, at-il exhorté lors d’un réunion ministérielle organisée à New York par les États-Unis. « Des voies de transport alternatives » à la sortie maritime de ces céréales, remplissant notamment des silos à Odessa, “peuvent être explorées – même si nous savons que cela ne suffira pas à résoudre le problème”, at-il ajouté.

Blé, orge, betterave, maïs… Risque de pénurie accru en France à cause de la sécheresse

Liberer also the Russian engrais

Parallèlement au déblocage des exports ukrainiennes, the UN chef plaide pour « un accès sans restriction » de la nourriture et des engrais russes aux marchés mondiaux. Ces engrais n’ont pas été frappés by the western sanctions against Moscow after the invasion on February 24 of l’Ukraine, but Russia decided to arrest leurs exports. Leur achat par des pays étrangers peut par ailleurs être bloqué par les mesures prises contra le système financier russe, selon des diplomates.

Antonio Guterres negotiated on these two subjects after several weeks with Russia, the Ukraine, the States-Unis, the European Union and Turkey, who could assist in concours to defend the Ukrainian ports and guarantee the shipping displacements. « J’ai bon espoir, mais il reste encore du chemin à parcourir. Les implications sécuritaires, économiques et financiers complexes exigent de la bonne volonté de toutes les parties », at-il déclaré, refusant d’en dire plus pour ne pas compromettre les chances d’un accord.

Les pays du G7 veulent amplifier l’isolement de la Russie

30 million dollars against food security

Of leurs côtés, the international financial institutions ont launched mercredi a “plan d’actions” avec des projets concrets pour accélérer les programs existant, “Cibler les travaux répondant aux besoins immédiats”. The World Bank also announced the eighth of 12 million dollars in the course of fifteen prochains most of which will go to the countries of Africa, Moyen-Orient, Europe de l’Est et d’Asie centrale et du Sud , specified by the institution.

Cette enveloppe doit soutenir en particulier des projets en favor de l’agriculture de ces pays, de “la protection sociale pour amortir les effets de la hausse des prix des denrées alimentarires”, et favoriser des projets d’approvisionnement en eau et d’irrigation, to explain l’institution. She also announced that she disposes of 18.7 million dollars not used by those who are also dedicated to projects.

«In total, it represents plus 30 million dollars available for the mise en œuvre de la lutte contre l’insécurité alimentarire au cours des 15 prochains mois», I relieved the Banque mondiale.

Et son president David Malpass d’ajouter : « The hausse des prix alimentarires a des effets dévastateurs sur les plus pauvres et les most vulnerable. To inform and stabilize the marches, it is essential that the countries maintain the clear declarations on the future augmentations of production in response to the Russian invasion of the Ukraine.

In Russie, the poussée de fièvre des prix de l’alimentaire propelled l’inflation à un sommet

I recommend aux pays de faire “concerted efforts” non seulement pour augmenter l’approvisionnement en énergie et en engrais, aid les agriculteurs à augmenter les plantations et les rendements des cultures, more encore pour « suppress the policies that block exports and imports (…) or encourage useless stockage ».

In New York, Secretary of State of America Antony Blinken, who presided over the ministerial meeting dedicated to the food crisis, encouraged the engagement of States-Unis against famine and malnutrition. Washington unblocked « 215 million extra dollars » pour la lutte contre l’insécurité alimentarire, at-il précisé.

Autonomie alimentarire : la France pourrait satisfaire plus de 100% de ses besoins (against 60% aujourd’hui)

Of l’argent, but also of l’aide technique

Outre des financements, les financial institutions internationales ont indicated qu’elles pouvaient mettre à profit leur savoir-faire technique. « Il s’agit notamment de tirer parti des outils et programs existants de manière accélérée (…), de réorienter les programs actuels, (…) de cibler les travaux qui répondent aux besoins immédiats », ont-elles explained dans un communiqué.

Parmi leurs objetifs prioritaires : alleviating the shortages of energy, supporting food production immediately, investing in agriculture that is resilient to climate change for the future or promoting free exchange.

Before the war in Ukraine, the food insecurities were aggravated by the conflicts, the climatic crises and the economic crises. L’an passé, 193 million people in 53 countries are in a situation of food insufficiency, I am telling you that they have an urgent help for survival, according to the UN donors .

193 million people touched by faim in 2021, 40 million more in one year, according to the UN

The Indian embargo, additional menace

And the great concern that India understands will interdict these exports of blé to assure the food security of their 1.4 million inhabitants, after a decline in production due to the extreme chauvinist and d’une hausse des cours , as a result of the war in Ukraine, which complicated the provisioning of the world market. Deuxième world producteur de blé, l’Inde a ordonné samedi 14 mai aux négociants de blé de ne pas conclure de nouveaux accords d’exportation sans l’approbation préalable du gouvernement. Les contrats d’exportation concluded avant le décret pourront par contra être honorés.

L’Inde stoppe les exports de blé, le G7 throws the sonnette d’alarm sur les risques de crise alimentarire mondiale

The soudaine announcement caused chaos in the Deendayal Port Trust (DPT) in the western state of Gujarat, or that 4,000 loaded trucks were blocked Tuesday. Quatre navires partiellement chargés de quelque 80,000 tonnes of blé attendent aussi de pouvoir depart.

Jusque-là, the India avait expressed its willingness to support the world markets in case of appropriation problems caused by the invasion of Ukraine in February, which accounted for 12% of world exports. The Ministers of Agriculture of the G7 ont aussitôt criticized the indienne decision, craignant de voir s’ « aggravate the crisis » des matières premieres. Le cours du blé a battu un nouveau record de hausse lundi à l’ouverture du marché européen, at 435 euros per tonne.

Arrêt des exportations de blé : “The decision of l’Inde pèse sur la santé financière des pays importateurs”

(With AFP)