Renault, Stellantis…, les constructors automobiles tentative de verrouiller leur approvisionnement de métaux stratégiques

Branle-bas-de-combat chez les constructeurs automobiles… Les tensions sur les matières premières et les pénuries sont devenues critiques. Au point que certains sites de production voient leur production suspendue faute de pièces. The current crisis of semi-conducteurs who pourrait encore lasted jusqu’en 2024, selon the American Secretary of Commerce Gina Raimondodonne an avant-goût de ce que donneront les approvisionnements des métaux stratégiques nécessaires à la manufacture des electric batteries.

Les builders met donc les bouchées doubles pour sécuriser leurs approvisionnements et éviter d’être pris à la gorge et ne pas reproduce a nouveau scénario de pénurie. Between the post-covid reprise and the war in Ukraine, I left the premières matières a été en première ligne, même si les dernières prévisions semblent plus optimistes.

After a recent note from Goldman Sachs, the tonne of lithium that culminates in an autour of 60,000 dollars amounts to 6,000 dollars in 2020, pourrait refluer vers les 16,400 dollars des 2023. Sur le cobalt, la banque américaine est plus prudent et voit la tonne à 59,000 dollars l’an prochain, alors qu’elle tutoie les 80,000 dollars actuellement. De son côté, le nickel devrait rester stable. For les constructeurs, le sujet n’est donc pas tant de déjouer les tensions sur les prix, mais de conjurer le risque de pénurie.

Volkswagen, Tesla…

Volkswagen is now one of the firsts to release in passing a series of agreements to assure they are a production program for 34 million dollars of electric batteries. The groupe allemand a notamment signed avec Vulcan pour sécuriser du lithium extrait dans la vallée du Haut Rhin, in Allemagne. Mais le contract le plus spectaculaire reste toutefois celui signed between Tesla et Vale to secure 75,000 tonnes of nickel for an in provenance of Canadian mines. Cet accord survient au moment où la guerre en Ukraine a rappelé au monde entier la prépondérance russe sur le nickel (premier producteur mondial avec 20% of the total production).

After a note from the international energy agency reported by Les Echos, the transport sector will spend 19 more nickels in 2040 for a report by 2022. For Elon Musk, the mining company is more strategic than It can replace the cobalt where production is encore plus concentrated (60% of world production is located in the DRC).

Les Français signent aussi des accords

Les Français sont également à la manœuvre pour sécuriser leurs approvisionnements. Renault announced Tuesday an agreement with the Moroccan Management Group to become a cobalt company. Le groupe au losange achètera ainsi 5,000 tonnes of cobalt marocain for a pendant sept ans.

Dans la foulée, c’est Stellantis que a diligé un accord, cette fois, pour sécuriser ses approvisionnements en lithium. The Franco-Italo-American group signed with the American Controlled Thermal Resources for the supply of 25,000 tonnes of lithium for a pendant dix ans. Toutefois, cet accord vise seulement à sécuriser les activités Nord-américaines du groupe où il a programmé le lancement de 25 modèles électriques. Stellantis vise la moitié de ses ventes en voitures électriques à horizon 2030 sur ce juteux marché. Ces accords ne couvrent qu’une partie seulement des besoins des constructeurs. Il est possible que de nouveaux accords surgissent dans les prochains mois.