Toyota demonstrates for the example that hydrogen can be transported

Toyota is the seoul constructor automobile à miser aujourd’hui sur les technologies de piles à hydrogene. Ces dernières résolvent el main problem des voitures electriques à au lithium batteries that nous connaissons aujourd’hui : le temps de recharge.

In fact, with a voiture à pile à hydrogen, it is easy to imagine de voitures capable of recharging in quelques dizaines de secondes, comme des voitures thermiques. Cet avantage de taille n’a pourtant pas réussi à séduire les industriels, qui pour des raisons, essentiellement logistiques, se sont tours vers de voitures électriques à batteries et non à piles.

A big difference that I left him from the current electric car in use that unites deux technologies connues pour produire de l’électricité. Face the méfiance du reste du mondeToyota, who has left it extraordinarily in advance for the hybrid desires, is launched with the heart and with the hydrogen.

Toyota seul au monde: le coup du siècle?

More values ​​for the person and suit the example of Toyota, do you direct me? La réponse se found dans la nature même de ce gaz. In effect, pour être utilisé dans des voitures comme le souhaite le géant japonais, il faut que ce dernier soit très froid et sous haute pression. Des conditions parfaites pour qu’au first problème ou accident, l’hydrogène, que es par nature un gas explosif ne provoca des dégâts encore plus importants.

C’est cette instabilité de l’hydrogène, quand il est malmené, qui a toujours refroidi les constructors de se tourner vers cette solution. More la encore, Toyota pourrait avoir found a solution. The original brand of the eponymous town actually proposed a prototype baptized “cartridge”.

The first one is present with the shape of a compact capsule, with a comb 40 centimeters long and a large quantity of hydrogen. Thanks to this solution, Toyota is capable of transferring hydrogen without using it, which are likely to be affected by the temps and the maintenance is not complicated.

Toyota : l’hydrogène dans nos voitures, mais pas que…

Avec ce concept, Toyota souhaite sortir des chemins battus. In fact, in the demonstration, mark it in the absence of any use by default and a pris l’example of a microwave pour se donner une idea de l’autonomie de cette capsule (3 a 4 heures d’utilisation en continued). If you know that this solution is not a debut and that the autonomy is not going to be great, this leaves a demonstration of the capabilities of this capsule, in dehors du domaine de prédilection de Toyota.

Dans son communiqué de presse, the brand, who is presented à demi-mot comme le porte-étendard de l’hydrogène, explain that she is aware of the origin peu enviable du gaz. Ce dernier est souvent produit par des énergies fossiles, ce que ne le rend pas très «vert» dans le sens écologique du terme.

Sur ce point, également, Toyota annoncé vouloir faire des efforts à l’avenir. If nous ne sommes encore qu’au début de cette histoire et du développement de cette nouvelle technologie, l’avenir risque d’être très intéressant. En effet, deux cas de figure s’offrent aujourd’hui à nous.

Two options for Toyota : la chute ou la gloire

Le premier, Toyota ne remporte pas son par et la technologie autour des piles d’hydrogène finit par tomber à l’eau. Ce scénario risque de considerably fragiliser le groupe automobile, au point même de faire tomber le colosse. Mais dans l’autre hypothese, completely inverse, Toyota arrives at convaincre le world de l’automobile. The technology is up to the point, it is more interesting than the batteries, and the brand has three consequent technological advances on its competitors.

Dans les deux cas, the future of Toyota is totally imbriqué avec celui de l’hydrogène. The brand is dependent on the reussite of sa technologie or non, et l’avenir du groupe en dépend désormais.

Leave a Comment