Streamer, free-to-play… La chase aux anglicismes est lancée dans le monde du jeu video

The Ministry of Souhaite Culture rebukes the main sur le vocabulary des «gamers», envahit par des anglicismes. The commission d’enrichissement de la langue française proposes a new list of termites. Pas sûr que ça plaise à tout le monde…

Le “free-to-play” bientôt oublié ? La langue française cherche à rendré la main sur le vocabulaire du jeu video, envahi par les anglicismes, avec une liste de Nouvelles expressions published in the Official Journal. the video «it is a sector où l’on emploie beaucoup d’anglicismes»qui peuvent être “a barrier for diffusion and understanding for non-practitioners”, explained Monday May 30 to the AFP the Ministry of Culture, a member of the Commission d’enrichissement de la langue française. In addition to the difficult «technique» possesses for the jargon réservé aux initiés, le ministère pointe un risque d’incompréhension «pour ceux qui n’ont pas une pratique de l’anglais courante».

The list, published on May 29, 2019 official journal, I also suggest replacing the mot «streamer», designating a person who diffuses the content in real time, for «joueur-animateur en direct». The air “jeu video en nuage” can be replaced by “cloud gaming”, a service that allows jouer à distance sans téléchargement. Certain anglicisms easily found leur équivalent en français comme le terme «pro-gamer», changé en «joueur professionnel». Même chose pour le «season pass», sésame pour du content supplémentaire, devenu le «passe saisonnier». For “free-to-play”, il faudra dire “jeu en accès gratuit” et “jeu video de compétition” devient la version francisée d’«eSports».

Des termes “obligatory” pour les textes réglementaires

Pour chaque expression in English, “Les experts essaient de regarder s’il ya leave a terme français que circulale, sur les sites de jeu vidéo ou les revues spécialisées”for the purpose of “Choose a translation that will leave a debut of usage”to souligné le ministère.

L’objectif: that “le grand public et les professionnels puissent rendre ce vocabulaire” à l’image du mot «infox», une “recommandation of the commission” used as an alternative to «fake news». “Terms published by the Commission sont d’usage obligatoire pour les agents des services publics”and the texts “regulators”specified by the Ministry of Culture.

Il semblerait cependant que la communauté Twitter Française, composed of joueurs de jeux vidéo mais pas que, ne soit pas tout à fait prête à changer son jargon. Les réactions des utilisateurs de la platform de diffusion en direct ne sont pas fait attendre. L’«animateur en direct» Jean Massietspecialized in the decryptage of political updates on the platform, notably commented on the announcement on Twitter.

Compte de l’émission Popcorn, also broadcast directly on Twitch and presented by Domingo, a par ailleurs ironised, s’essayant à son tour à la traduction en replacing the term «talk-show» par «parler-spectacle».

.

Leave a Comment