Ces métiers qui n’existent pas encore…

Éthicien in AI, psydesigner, egoteller

That you can ask questions to a chatbot of the SNCF, cherchiez votre chemin sur Waze, fassiez défiler votre fil d’actualité sur Facebook or translate a text sur Google, l’intelligence artificielle fait déjà partie intégrante de votre quotidien. Well qu’elle n’en soit qu’à ses balbutiements, l’IA to déjà commencé à réer son lot de nouveaux métiers. Les profils d’ingénieur IA, analyste data, or encore data scientist comptent parmi les recherchés par les employeurs. Et ce n’est qu’un début. The fundamental technologies tell you that machine learning or deep learning are not yet removed from the world of laboratories, the necessary qualifications for the deployment and the usage in the enterprise and the font for the purpose of posting creations. C’est le cas des compétences ayant trait à l’éthique ou à la personnalité de l’IA. Dans les grands groupes, on commence néanmoins à conceptualiser certains métiers. The éthicien (or éthiciste) en IA, par exemple, devra s’assurer que les règles de déploiement de l’IA respectent les normes éthiques de l’entreprise. Quant au psydesigner, il s’occupera de la manière dont les assistants personnels et other chatbots s’expriment, en leur attribuant des valeurs et une personnalité. Ce profil will be ensuite staged by the egoteller, who will be charged with translating this personnalité de manière concrete, through the behavior of the IA, son vocabulaire, le ton de sa voix, etc.

Chirurgien spécialiste de la téléchirurgie (chirurgie à distance)

In 2001, the Lindbergh operation inaugurated a new era for surgery. A patient hospitalized at the CHU in Strasbourg was operated by a surgical robot with tenuous commands, in New York, by Professor Jacques Marescaux. L’intérêt de cette prouesse technologique? Eliminate the geographical contradictions in order to render the surgical interventions of pointe accessible dans le monde entier. Other recent experiences confirmed the extraordinary potential of remote robot-assisted surgery. More if the telemedicine is largely democratic in the name of other medical domains, it remains for the instant three rare in the operating blocks. The faute notamment à des exigences de connectivité réseau. Elle est néanmoins promise à un très bel avenir. D’autant that the robot-assisted surgery is in full expansion. The Da Vinci robot, the most sold in the world, left this schooled after 6,000 copies. Quant aux formations spécifiques in robotics, if they remain “babblers”, according to the term used in a report from the Académie nationale de médecine dated December 2021, they are appelées à prendre rapidement de l’ampleur. The University of Lorraine proposes d’ores and leaves a diploma in robotic surgery, including a practical training in the use of the Da Vinci robot.

Chef specializing in food 3D printing

Dans le village de Wolvega, dans le nord des Pays-Bas, un restaurant d’un genre nouveau a ouvert ses portes in 2018. Ce n’est pas tant le décor entièrement noir de cette ancienne banque reconvertie en temple de la gastronomie qui fait l’originalité du lieu, nor even the étonnants produits locaux qu’aime travailler are chef triplement étoilé. Sa singularité found derrière les fourneaux, où opèrent des commis un peu particuliers: des 3D printers. Une pieuvre modelée à base d’avocat, dentelles en mousseline de chou-fleur, des arabesques en chocolate… Il est loin le temps où ces appareils ne pouvaient fabriquer que de petits objets en plasticique ! In cuisine also, the progress of three-dimensional printing, or manufacturing additive, laissent augurer une véritable révolution. Out of the precision of management and the creative freedoms that it allows, this new food technology promises good for other charities, and buys diets and the environment. Le secteur l’a d’ailleurs bien compris. Plusieurs constructors spécialisés s’attaquent désormais au secteur de l’agroalimentaire. C’est le cas de la start-up britannique Choc Edge avec sa fameuse Choc Creator, de Natural Machines et sa Foodini, ou du géant 3D Systems et sa ChefJet Pro. Il ya fort à parier qu’avec l’arrivée sur le marché de machines de plus en plus perfectionnées, l’initiative pioneer du chef néerlandais fera bientôt des émules.

Pilote de vols commerciaux vers l’espace

« You can maintenant detach your ceintures. » The formula is on ne peut plus banale dans un cockpit. She is beautiful moins dans la bouche des pilotes du vol Virgin Galactic du 11 juillet 2021. Quand Richard Branson et les other passagers du VSS Unity ont été libre de se pleasure dans la cabine… en apesanteur ! The course au tourisme spatial a connu l’été dernier un coup d’envoi retentissant. On those days of intervalle, the milliardaire British entrepreneur and rival of him dans l’aventure spatiale Jeff Bezos franchissaient tous les deux avec succès la ligne de Karman, symbolic frontier between l’atmosphèreterrestrial et l’espace. Du coté de Virgin Galactic, on annonce d’ores et déjà the first vol commercial d’astronautes privés pour le quatrième quarter 2022. Yes pour l’heure, le prix des billets (sold between 200,000 and 450,000 dollars) ne s’ adresse qu’à a public restreint de multimilliardaires, le marché des vols suborbitaux devrait, à terme, it will become a veritable industry. D’autant que le tourisme n’est pas le seul débouché envisagé par les pionniers du secteur. Plusieurs sociétés américaines et chinoises currently working at the mise en place de vols spatiaux long-courriers. C’est le cas des très médiatisés Virgin Galactic, SpaceX et Blue Origin, mais aussi de sociétés plus discrètes comme Axiom Space, Bigelow Aerospace or le Chinois Space Transportation. Cette dernière start-up vient d’annoncer la mise en place, dès 2025, d’une ligne spatiale reliant Pékin à New York en seulement 1 heure. Reste à savoir qui pilotera ces vols commerciaux d’un nouveau genre. The question to déjà fait l’objet de moreieurs études et groups de réflexion dans le milieu de l’aéronautique. The conclusions are based on the recruitment of piles justifiant leave a long experience, and preference issus of military aviation.

Air control for drones

Et si le vrombissement des drones devenait le fond sonore de notre quotidien? On le prophétise depuis plusieurs années déjà: demain, les drones seront partout. Divertissement, surveillance des réseaux, diagnostic des infrastructures, cartographie, livraison de colis… If the usages professionnels are multiplient, I left the comb encore à prendre son envol, bridé notamment par des contraintes réglementaires liées à la sécurité. Sans régulation spécifique du trafic aérien, pas d’expansion possible des activities liées aux drones. In temoigne the pay caused to the London-Gatwick airport in 2018 by the presence of drones near the runways. Outre a considérable augmentation du traffic – qui devrait être tempérée grace au concours de l’intelligence artificielle -, ces engins sans pilote soulèvent des risques inédits auxquels les différentes autorités gouvernementales de sécurité aérienne tentent actuellement de répondre. Piratage, electronic brouillage des frequences, éventuels problems of communication between drones et contrôleurs… Des platformes spécialement conçues pour répondre à ces menaces sont à l’essai. Aux États-Unis, l’Administration fédérale de l’aviation vient d’annoncer l’entrée prochaine en phase de test de son prototype de système. Israël et Singapour ont quant à eux déjà conduit des essais similaires. Avis aux aspirants contrôleurs aériens, if the crisis that crosses the sector vous inquiète, know that a new créneau devrait bientôt voir le jour.

………………………………………………….. …………………..

Article issu de T La Revue n°9 “Travailler, est-ce bien raisonnable?” – Currently on newsstands and available on kiosque.latribune.fr/t-la-revue

T La Revue #9