Variole du singe en Île-de-France : «pas de psychose chez les parents» de l’école où un enfant est positif

C’est le premier enfant à être contaminated en France par la variole du singe. Cet écolier is scolarisé en classe de CP/CE1 at the École élémentaire Charles-Péguy, à Dourdan (Essonne). «Il a été pris en charge et ne presente aucun signe de gravité», says the regional health agency (ARS) Île-de-France, in a statement published on June 25.

According to our informations, the school of the poor child reste ouverte. “I haven’t found out about psychose chez les parents”, confides Dourdan’s maire (Ensemble), Paolo De Carvalho, I contacted on Monday. A la pause déjeuner, ce lundi midi, les parents croisés ne semblent effectivement pas s’inquiéter outre measure. « Le petit garçon malade est dans la classe de ma fille, explain calmement une maman. On a été prévenus por telephone ce samedi et una dame de l’agence régionale de santé était présente à l’école ce morning. »

« Cela ressemble à une grosse varicelle », plays une maman

Une autre maman se dit vigilante, sans pour autant exaggerating the situation. «Cela ressemble à une grosse varicelle, ella balaie-t-elle. Apparemment, il faut vraiment a prolongé contact between deux persons pour se trasmettre. C’est plus difficile que pour le Covid. Donc pour mon fils, je vais verifier sa température del him, mais je ne m’alarme pas plus ça. »

Alors qu’il sort devant le portal de l’école, a pope wonders: « D’abord, on a eu le Covid, maintenant ça… Il faut que ça tombe sur nous ! On va faire attention, surveiller la situation puisqu’on a quand même des vacances de prévues. » A meeting of information on the destination of parents aura lieu ce lundi soir à Dourdan.

In an email addressed to the parents of the children in the school, the ARS indicates that “the child is doing well and the rest are domicile just after the end of their period of contagion.” Des investigations sont en cours pour rechercher d’éventuels cas contacts. The ARS judges probable the detection of a deuxième cas positif «au sein de la même fratrie». Il s’agit de son petit frère de ella, scolarisé à l’école maternelle des Alliés, dans la même commune.

« Lorsque nous avons appris que l’enfant était malade, nous avons travaillé avec le Center hospitalier du Sud-Etampes et l’agence régionale de santé, explains the mother of Dourdan. The parents ont été prévenus ce samedi, puis a nettoyage des classes concerning eu lieu quickly dans le week-end. » Des recherches vont être menées pour understanding comment l’enfant a pu être contaminated.

No mesure d’isolement

L’édile rappelle que les symptômes de la variole du singe ne sont, dans la grande majorité des cas, pas grave. Cette maladie entraîne de la fièvre, des douleurs musculaires, des ganglions au cou, de la fatigue. Néanmoins, quelques jours plus tard, des éruptions cutaneouses peuvent survenir, des boutons et/ou lésions sur le visage, les bras, la paume des mains, la plante des pieds…

The ARS expresses its recommendations: survey the appearance of symptoms (fièvre, cutaneous rash) et solliciter le 15 en cas de besoin. A consultation will be proposed in order to benefit the children of a vaccination if cells are necessary for the medicine. In the absence of symptoms, and in the state of connaissances, there is no risk of contagion.

No measure n’est donc nécessaire pour l’enfant (neither isolement, nor adaptation des activités) nor for other family members. Jusqu’ici le virus n’avait touchedé en France que des adultses (330 cases confirmed by Santé publique France au 23 juin à 14 heures dont 227 en Île-de-France).

Leave a Comment