La dyslexie pourrait cacher un avantage évolutif insoupçonné

If dyslexic people are on the wrong side of reading and writing, a recent study that troubles pourrait also favors discovery and encourages creativity.

La dyslexie fait partie de ces troubles handicapants dès le plus jeune age et qui le retent souvent tout au long de la vie, surtout en l’absence de prise en charge par un spécialiste. C’est souvent un fardeau non negligeable pour les intéressés, mais une étude récente est venue nuancer le tableau clinique; Les chercheurs expliquent que les dyslexiques bénéficient en contrapartie d’un avantage évolutif insoupçonné.

Pour rappel, dyslexie is a trouble of reading and writing qui survient chez des patients que ne souffrent pourtant d’aucun trouble du raisonnement. Les mécanismes neurologiques sous-jacents sont encore sujets à débat, mais elle fait néanmoins partie des handicaps reconnus por la France depuis 1990. Et pour cause: elle a généralement a considérable impact sur la vie quotidienne, en particulier à l’école et dans a professional context.

For ces raisons, on pourrait intuitively think that the dyslexie does not behave that des inconvenients. Mais un duo de jeunes chercheurs anglais de la prestigieuse université de Cambridge a tenu à nuancer cette interprétation strictement négative dans un papier de recherche entitle « Dyslexie développementale: trouble or specialization in exploration? » repére pair Interesting Engineering.

« The view of dyslexia focuses on the deficits and the reason for all history », affirms in effect the chercheuse Helen Taylor. « Ces travaux proposent un nouveau cadre pour nous aider à mieux comprehend the forces cognitives des personnes atteintes de dyslexie ».

© Thought Catalog – Unsplash

A compromise between pilotage automatique et effort de penser

The rationale is relatively simple and rests on the grand principles of development and neurology. Pour resume, Le fait de penser activement est une action extrêmement énergivore. Or, in terms of natural selection, the lack of consumer beauty is a huge disadvantage. De plus, ces processus qui relèvent du reflex ont also l’avantage d’être très rapides.

On the basis of cette information, the selection naturelle aurait donc dû purger tous les êtres vivants qui disposent de capacités cognitives poussées. Mais d’un autre côté, le fait de pouvoir raisonner activement est un avantage encore plus conséquent; c’est en grande partie grace à cette capacité that l’humain to borrow a trajectory if different from the rest of the animal kingdom.

Au fil des millénaires, l’évolution a donc poussé certaines espèces vers un compromise With a well-specific neurological specialization. A great part of the actions of the routine, like breathing, managing posture or digestion, rest on your Completely autonomous neurological circuits.

C’est pour cette raison que vous n’vez pas kiss of thinking actively à faire battre votre coeur pour éviter de défaillir, par exemple. Les processus conscients, beaucoup plus énergivores, sont généralement reserved for cases that depend on the contextet où cette form de « pilotage automatique » n’est pas possible.

As a private pilot of automatic navigation, the cerveau d’une personne dyslexique doit jongler avec des tas de paramètres complexes en temps réel. © Kristopher Allison – Unsplash

A beer specialized in exploration?

Chez les sujets non dyslexiques, une fois l’aprentissage finished, la capacité à interpreter et à produire du texte relève plus ou moins de ces automatismes. L’avantage, c’est que cela permet de lire et d’écrire de façon relativelyment unconscious, avec peu d’efforts.

More lorsque cet automatisme est absent, comme chez les personnes dyslexiques, ces actions nécessitent un effort actif – un peu comme un pilote d’avion privé de son pilotage automatique. Le système nerveux est donc sollicité plus régulièrement et plus intensément… et cela signifie aussi qu’il a Advantage of the occasions of the explorer of new problems. Avec des bénéfices insoupçonnés à la clé.

« Quand une compétence devient automatique, nous exploitons essentiellement la même information à chaque fois » explains Helen Taylor. « Conversely, if an individual finds it difficult to achieve this automaticity, they remain actively aware of the process. L’avantage, c’est que l’exploration peut continuer et que d’autres compétences ou processus peuvent encore être améliorés », specify-t-elle.

Les personnes dyslexiques bénéficieraient de ce que les chercheurs désignent comme une « meta-adaptation ». Pour eux, la dyslexie n’est donc pas seulement un « neurocognitive trouble », more surtout une « specialization in research cognitive exploration ».

© Robina Weermeijer – Unsplash

A fascinating trail

In other terms, these people are able to effectively quelques soucis pour exploiter les informations à leurs dispositions; mais elles seraient aussi plus performantes lorsqu’il s’agit d’explorer de nouvelles façons d’apprendre et de raisonner. D’après les chercheurs, cela pourrait représenter un avantage au niveau de la « discovery, invention and creativity ».

Cette étude est encore relatively exploratoire, mais elle est tout de même très intéressante. She defriche unites evident clue Which will quickly provide the object of an experimental protocol to determine if dyslexics are effective plus performants on these terrains.

Comme souvent en neuropsychologie, il faudra rest cautious on the conclusions. DIt is criteria like creativity that are three difficult to quantify objectively. Mais cela remains a subject of fascinating research, d’autant plus que des Comparable mechanisms pourraient survenir dans le cas d’autres neurological troubles.

Le texte de l’étude is available ici.

Leave a Comment